Menu

Législatives : Ce que disent les sondages



Législatives : Ce que disent les sondages

Les officines de sondages au Sénégal parient sur une victoire de Benno Bokk Yakkaar aux prochaines élections législatives. Sauf revirement de dernière minute, la coalition détenant la majorité présidentielle devrait sortir avec une victoire qui tourne entre 55 et 58% des suffrages devançant loin derrière la coalition Mankoo Taxawou Sénégal. cette dernière devrait réaliser un score national situé entre 20 et 25%. La coalition Gagnante de Abdoulaye Wade pourrait faire moins de 20%. La surprise des élections devrait être Ousmane Sonko, crédité d’une quatrième place, mais avec un faible score moins de 4%. Il devancerait Abdoul Mbaye et autres ténors de la politique. Mais l’arrivée surprise du Pur de Serigne Moustapha Sy pourrait perturber ce classement.

 

Concrètement, Bennoo bénéficie d’une faible avance à Dakar où son score tourne entre 37 et 40%. La coalition est en ballotage favorable à Guediawaye et gagne largement Pikine et Rufisque. Le département de Thiès va basculer dans le camp de la coalition au pouvoir et Seck a de fortes chances de perdre au moins une commune d’arrondissement de la ville. Dans le bassin arachidier seul le département de Mbacké présente des signes d’inquiétudes, les sondages tantôt Bennoo vainqueur, tantôt l’opposition gagnante. Dans le Nord, aussi le score risque d’être serrée à Saint Louis. Mais le reste des départements, Dagana ou Podor donnent de larges avances pour Bennoo. Tout le Fouta est également est marron. De même que l’Est du pays, avec des signes d’alerte rouge à Kédougou où Bennoo connait encore des tensions. Dans le Sud, la ville de Ziguinchor reste colorée Baldé, mais le département risque de tomber dans la besace du camp au pouvoir.

 

Au finish, Bennoo pourrait remporter entre 40 et 42 départements «au minimum ». «A part deux ou trois départements, Bennoo est en pôle-position partout ». La victoire annoncée de BBY est due à un facteur essentiel : l’émiettement de l’opposition. «Dans certaines zones comme Dakar, l’opposition est majoritaire, mais celle-ci souffre de sa division ». « Mais hormis Dakar, Benno va décrocher la majorité des voix. Dans certaines zones, le score de la coalition va frôler les 80% ». 

 

Il faut dire aussi que Bennoo est une machine électorale. «Il est difficile pour une opposition divisée de venir à bout d’une coalition qui compte plusieurs milliers de grands responsables, des dizaines de partis politiques, sans oublier des centaines de mouvements de soutien. C’est une machine de guerre qui a été mise en place et elle est très forte à l’intérieur du pays ». En effet, Bennoo contrôle déjà une quarantaine de conseils départementaux et pas moins de 500 mairies. «Même celles qui ont été gagnées par des mouvements de la société civile sont aujourd’hui dans le camp de Bennoo ».







Recevoir Le Soir par mail